Visiter le contenu principal directement Nous envoyer un e-mail directement

La sobriété numérique pour un usage quotidien

La sobriété numérique a pour objectif de réduire l'impact environnemental du numérique. C'est une idée assez simple, mais encore peu répandue. Le plus souvent la sobriété numérique est associée aux petits gestes du quotidien. Ces petits gestes sont importants, mais il ne faut pas oublier l'engagement collectif qui aura toujours plus de poids (militantisme, régulation, boycott, etc.).

Le numérique émet 4% des gaz à effet de serre, ce n'est pas l'activité la plus émettrice, mais c'est l'activité qui connaît la plus forte croissance. La production des appareils électroniques nécessite de plus en plus de ressources (plastiques, métaux rares, eau, etc.)1. Il s'agit de la première source de pollution du numérique. De plus, leurs faibles durées de vie et l'obsolescence (logicielle, matérielle ou marketing) font que nous consommons toujours plus d'appareils2.

L'objectif principal pour réduire la pollution numérique est de faire durer les appareils électroniques.

La réglementation est bien sûr le premier levier pour réduire le nombre d’appareils et augmenter leurs durées de vie. Militer pour un numérique raisonné reste donc la priorité comme pour l'écologie. Des réglementations sont proposées pour augmenter les garanties, faciliter la réparation et informer, mais il y a encore du chemin à parcourir pour les voir se répandre à l'échelle du globe.

Les solutions individuelles auront moins d’impact, mais seront plus simples à mettre en place tout en conférant d’autres avantages non négligeables (vie privée, sécurité, meilleure compréhension du numérique). Elles peuvent servir d'exemple et aider à militer pour la sobriété numérique.

Ce guide est une introduction aux bonnes pratiques que nous allons partager lors de nos formations. Il ne parle pas de la conception de sites internet ou d'applications, nous prévoyons d'autres contenus plus techniques pour discuter de ces sujets. Ce guide évoluera dans le temps en intégrant de nouvelles pratiques.

La sobriété numérique

Notre premier levier est de comprendre et réduire nos usages. L’utilisation du numérique est devenue omniprésente, voire néfaste et de plus en plus d’études le démontrent3. Il ne faut pas oublier toute l'infrastructure derrière les services numériques : centres de données, serveurs, antennes, câbles terrestres et sous-marins. De plus en plus d'appareils seront connectés ce qui va rendre cette infrastructure de plus en plus complexe et de plus en plus envahissante. Comprendre les ressources nécessaires pour faire fonctionner le numérique, c'est intégrer l'impact environnemental de la production de nos appareils et pouvoir faire le tri entre les services utiles et superflus.

Plusieurs habitudes permettent de devenir plus sobre numériquement :

  • questionner ces usages, réduire ou limiter les usages les moins utiles,
  • couper les notifications,
  • limiter le nombre d'applications (sur téléphone principalement),
  • utiliser les versions mobiles des services au lieu des applications. Tous les sites ont désormais des versions mobiles améliorées qui permettent de remplacer les applications.
  • limiter le nombre d'applications accessibles depuis l'écran principal
  • couper le GPS/bluetooth/internet lorsqu'il n'est pas nécessaire
  • une connexion filaire (ethernet) consomme moins qu'une connexion Wi-Fi qui consomme moins qu'une connexion que 3G/4G
  • couper internet notamment la box internet
  • couper les écrans le soir ce qui aide à préserver le sommeil3,
  • privilégier des appareils éthiques qui proposent des logiciels plus libres (Fairphone, /e/, Why!, appareils d'occasions, etc.).

Les bonnes pratiques

Ces changements créent des barrières qui évitent les excès. Dans le temps, la réduction des usages devient naturelle. Le fait de moins solliciter les appareils permet d'allonger la durée de vie tout en ayant des effets bénéfiques sur la santé et surtout le temps libre. Cette première étape est la plus bénéfique, mais on ne peut pas toujours éviter l'usage des outils numériques. Mais il existe des techniques et des outils pour limiter l'impact du numérique au quotidien.

Cette liste est organisée des solutions simples à mettre en place aux plus compliquées. Certaines solutions s'apparentent plus à une amélioration de la vie privée ou l'utilisation de logiciel libre. Ce n'est pas toujours le cas, mais sobriété, vie privée et logiciels libres vont souvent dans la même direction.

Nous avons mis en place une petite légende pour trier l'impact des solutions :

  • impact énergétique 🌿
  • securité 🔒
  • vie privée 🔎

Le navigateur 🌿🌿 - 🔒 - 🔎🔎

Firefox est un navigateur qui offre plus de possibilités pour limiter le tracking et protéger la vie privée. Vous pouvez le télécharger sur le site officiel.
Des paramètres et extensions peuvent être modifiés et ajoutés pour améliorer la vie privée et réduire le poids des pages.

Ces réglages et extensions peuvent perturber la navigation sur certain site internet notamment les sites qui proposent (trop) de publicités et qui abusent du tracking. Il n'est pas nécessaire de suivre toutes ces recommandations, sélectionnez les options qui correspondent à vos besoins.

Dans les réglages, vous pouvez :

  • Activer la protection contre le pistage
    • Menu > Options > Vie privée et sécurité > Blocage de contenu
    • Sélectionner le paramètre strict
  • Ne pas me pister
    • Menu > Options > Vie privée et sécurité > Blocage de contenu
    • Sélectionner le paramètre Ne pas me pister
  • Désactiver la télémétrie
    • Menu> Options > Vie privée et sécurité > Collecte de données par Firefox et utilisation
    • Décochez les cases qui empêche le partage des données

Les extensions

  • Privacy badger permet de bloquer des trackers et de voir les trackers sur un site,
  • uBlock Origin bloque les publicités ce qui réduit le poids des pages,
  • low—web réduit automatique la qualité des vidéos. Cette extension permet aussi de bloquer les images et polices de caractères,
  • HTTPS Everywhere force une connexion sécurisée,
  • Decentraleyes toujours pour bloquer plus de requêtes,
  • ClearURLs empêche le tracking via les URLs,
  • Carbonalyser pour analyser l'empreinte carbone de votre navigation,
  • Privacy Redirect redirige les sites des GAFAM vers des alternatives plus respectueuses.

Sur mobile : Firefox focus est une bonne alternative.

=> Firefox et ses extensions limitent la collectent de données et les trackers. Ce qui permet de réduire le poids des pages et évite l'impact du traitement des données.

D'autres habitudes peuvent aider à réduire l'impact énergétique :

  • utiliser les favoris pour enregistrer les sites les plus visités
  • limiter le nombre d'onglets ouverts dans votre navigateur
  • privilégier des services plus éthiques avec moins de tracking

Moteur de recherche 🌿 - 🔒 - 🔎🔎

DuckDuckgo est devenu un moteur de recherche populaire en mettant en avant l’importance de la vie privée.

Email 🌿 - 🔒🔒 - 🔎🔎

ProtonMail est une messagerie web chiffrée qui est développée au CERN en Suisse. Le financement se fait uniquement avec des offres payantes.

Tutanota est très proche de ProtonMail, il propose une interface accessible et ergonomique qui permet de chiffrer ses emails. Hébergé en Allemagne, la sécurité est aussi la priorité de cette entreprise qui défend la vie privée. Le financement se fait uniquement avec des offres payantes.

Les deux services sont accessibles via un navigateur ou une application.

D'autres habitudes peuvent aider à réduire l'impact énergétique des emails :

  • limiter le nombre d'emails envoyés reste la solution la plus simple,
  • éviter les pièces jointes lourdes, les compresser ou les envoyer avec un service de partage comme Swiss Transfer,
  • utiliser un format texte pour vos emails au lieu d'un format email.
  • couper les notifications,
  • éviter l'abonnement à trop de newsletters,
  • bloquer les spams,
  • supprimer les emails non nécessaires,
  • les flux RSS sont une bonne solution pour limiter le nombre de newsletters.

Vidéo 🌿🌿🌿 - 🔎

La vidéo consomme plus de bandes passantes que les autres services, mais il existe plusieurs techniques pour en limiter l'impact :

  • éviter d'utiliser la vidéo pour écouter de la musique,
  • limiter la résolution,
  • utiliser des alternatifs aux plateformes comme YouTube (avec une extension comme Privacy Redirect ou Peertube),
  • limiter le streaming si vous regardez une vidéo plusieurs fois, il est préférable de le faire localement. Cela s'applique aux fichiers audio aussi,
  • éviter de regarder des vidéos sur une connexion 3G ou 4G, une connexion Wi-Fi est préférable,
  • compresser les vidéos que vous publiez.

Messagerie 🔒🔒 - 🔎🔎

Éviter les services comme Messenger et WhatsApp qui appartiennent à Facebook. La collecte de données est plus importante sur ces plateformes. À la place, il y a Signal et Telegram. Cette mesure concerne plus la vie privée.

Bureautique 🌿

Moins célèbre que Linux, pourtant LibreOffice permet de remplacer des logiciels propriétaires indispensables de nos ordinateurs : la suite Microsoft Office.

Le site de LibreOffice français.

=> un logiciel libre a plus de chance de durer dans le temps et d'être compatible avec des machines anciennes

Cartographie 🔎🔎

OpenStreetMap est un outil de cartographie collaborative. C’est une carte du monde crée par une communauté internationale avec une licence libre. C'est aussi une mesure qui concerne plus la vie privée.

Mot de passe 🔒🔒🔒 - 🔎

Il est préférable d'avoir un mot de passe composé de plusieurs mots avec des caractères majuscules et minuscules ainsi que des caractères spéciaux. Un minimum de 20 caractères est un bon choix. D'où le fait qu'il est préférable d'utiliser une pass phrase. Un gestionnaire de mot de passe permet d'organiser ces mots de passe plus facilement.

Gestionnaire de mots de passe :

Pour la sécurité l'utilisation d'une double authentification est un ajout intéressant. andOTP est un bon choix pour cette sécurité.

Réseaux sociaux 🌿 - 🔒🔒 - 🔎🔎

Le problème des réseaux sociaux et qu'ils cherchent à capter notre attention constamment et nous poussent à utiliser leurs services le plus longtemps possible. Les réseaux sociaux gagnent de l'argent avec notre attention. Ce principe s'oppose à la sobriété numérique qui cherche plutôt à réduire le temps passer sur les réseaux sociaux.

  • Réduire et limiter l'usage des réseaux sociaux
  • Couper les notifications
  • Utiliser des alternatives (les réseaux des fediverse)

Les solutions suivantes demandent plus de connaissances techniques.

OS libre 🌿🌿🌿 - 🔒🔒 - 🔎🔎

Linux est un système d'exploitation libre qui offre plus de contrôle que les solutions propriétaires. L'avantage, outre la gratuiteté, est de pouvoir facilement choisir une version de Linux en fonction de la puissance de son ordinateur. Linux a l'avantage de pouvoir être utilisé sur des ordinateurs anciens et ainsi de faire durer les appareils.

Pour les téléphones Android, il existe un système d'exploitation alternatif pour faire durer les appareils : LineageOS ou /e/

Faire durer 🌿🌿🌿🌿

Faire durer les appareils électroniques est l'étape la plus importante au niveau individuel. Outre la réduction des usages, il est aussi possible de réparer, louer, d'acheter éthique ou d'occasion.

Militer 🌿🌿🌿🌿🌿🌿

Militer reste le plus grand levier, la régulation aura toujours plus d'impact que les actes individuels.
Encourager aussi les associations et les entreprises qui essayent de réduire l'impact du numérique et qui respecte les internautes.

Cet article sera mis à jour régulièrement pour inclure de nouveaux conseils.

Sources :


  1. Guillaume Pitron, La guerre des metaux rares, éditeur : Les Liens Qui Libèrent 

  2. The Shift Project, Déployer la sobriété numérique 

  3. Michel Desmurget, La Fabrique du crétin digital, édition : Seuil